Niger : Des milliers d’éleveurs assistés à Diffa

Reproduction, l'alimentation, le traitement, l'apparence



Niamey (CICR) – Quelques 50'000 ménages d'éleveurs de la région de Diffa ont bénéficié d'une vaste campagne de vaccination de bétail afin de préserver le capital animal, leur principal moyen de subsistance. Un million d'animaux ont ainsi été vaccinés et traités, avec le soutien du Comité international de la Croix-Rouge (CICR). « Nous voulons réduire les risques d'épidémie et préserver la principale source de revenus de la population, constituée de réfugiés, déplacés internes et résidents et affectée par le conflit qui sévit dans la région du Lac Tchad, » a dit Clément Kaze, vétérinaire au CICR. « Du fait du conflit, les éleveurs se retrouvent bloqués dans des zones qu'ils n'occupent habituellement pas. Outre le déficit fourrager dû à une mauvaise saison des pluies et les problèmes d'accès aux points d'eau, les éleveurs font face au manque d'accès aux services vétérinaires ». Comme dans d'autres régions du pays, le CICR soutient cette campagne de vaccination, initiée par le Ministère de l'élevage et mise en œuvre dans 10 communes de la région de Diffa. Dans cette partie du Niger, située aux confins du Nigeria et du Tchad, des dizaines de milliers de familles vivent de l'élevage, souvent transhumant. « En cette période de l'année, nous faisons d'habitude paître nos troupeaux au Nigeria, certains au Tchad. D'autres vont vendre leur bétail jusqu'au Cameroun, mais à cause du conflit et de l'insécurité, nous ne pouvons plus traverser les frontières,» a dit Elhadj Gourda, éleveur nomade peulh. Depuis le début du conflit en février 2015, cette campagne de vaccination est le deuxième projet vétérinaire mis en œuvre par le CICR dans la région de Diffa, en collaboration avec la Direction Régionale d'élevage (DREL). Entre les mois de mai et juillet 2015, le CICR et l'Association pour la Redynamisation de l'Elevage au Niger (AREN) une organisation locale, ont en outre mis à la disposition des éleveurs 1480 tonnes de son de blé à des prix subventionnés pour les aider à faire face à la pénurie de pâturage. Dans les pays voisins du Nigeria, du Cameroun et du Tchad, le CICR fournit une assistance comparable aux populations affectées par le conflit, visant à leur permettre de reprendre leurs activités économiques et d'accroître leur résilience.AV428A

Commentaires


    Informations complémentaires:

    Visibilité: 2612

    Durée: 1m 53s

    Cote: 7